Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 18:09

 

Recevoir un tattoo au Temple de Wat Bang  expose potentiellement la personne tatoué aux virus du HIV, hépatite B et C.
Il y a 580.000 personnes séropositives en Thailande.
Il est toutefois important de noter que selon un rapport de "UNAIDS 2006 Report on the Global AIDS Epidemic" qu' aucun cas de transmition du virus du sida n'a été reporté suite à l'exécution d'un Sak Yant.
La raison est l'absence de réservoir d'encre sur l'aiguille qui réduit les charges virales éventuelle.
Sachez quand même que certains moines ne changent même pas le pot d'encre entre chaques personnes !

 

Je compte plus de dix séances de tatouage à Bang Phra et Dieu merci sans avoir contracté quoi que ce soit.....


Mon avis personnel est d'être vacciné contre les hépatites avant de recevoir un Sak Yant à Wat Bang Phra.

 

DSC00818-copie-1.JPG

 

Les aiguilles trempent dans une bouteille de désinfectant .

Nous pouvons compter 3 aiguilles plus celle que le Moine est en train d'utiliser pour la cinquantaine de personnes qu' il va tatouer ce jour là....
Le seau à l'avant plan est le récipient où le Moine rince les aiguilles !

 

Thailande-Paques-2010-147.JPG

 

Ici les aiguilles sont déposées sur une poudre à base de chlore.

 

Thailande-Paques-2010-148.JPG

 

A l' avant plan la bouteille d' huile de sésame pour les tatouages invisibles, derrière le flacon d' encre.

A gauche le torchon qui sert à nettoyer les aiguilles.

 

DSC00843-copie-1.JPG

 

Le Moine ne porte pas de gants.

 

Thailande-Paques-2010-151.JPG

 

DSC00873.JPG

 

Aucun pansement n'est appliqué après l' exécution du Sak Yant

 

 

ATTENTION: L'article ci dessus n'est en aucun cas une critique négative, blasphématoire, ou diffamante de la manière dont les Moines gèrent l' hygiène.
Beaucoup de personnes se posent des questions concernant le déroulement et l' exécution d'un Sak Yant dans un Temple, voici les réponses en images.
Personelement, je ne pourrais qu' encourager les dévôts à vivre cette expérience ancestrale, mystique et incontournable du patrimoine culturel thailandais, mais avec les précautions vaccinatoires appropriées.

 

Pat Dee Wan

Repost 0
Published by sak yant.over-blog.com - dans Hygiène
commenter cet article